Birgit RICQUIER

Profile picture for user Birgit Ricquier
Coordinatrice du projet ERC

Université Libre de Bruxelles
Centre d'Anthropologie Culturelle (CAC)
Institut de Sociologie - CP 124
Avenue Jeanne 44
B- 1050 BRUXELLES
12ème étage - Bureau 224

0032 02 650 29 38
Bio

Docteur en Langues et lettres

Spécialisée en linguistique comparative historique des langues bantu et  de la méthode «mots et choses» en particulier, mes recherches abordent l’histoire précoloniale de l’Afrique centrale.

Dans BANTURIVERS, j’étudie l’histoire linguistique du Bassin Congo oriental et l’histoire des techniques de pêche et de navigation.

Présentation des recherches


Au carrefour d’expansions bantoues : les communautés riverains du bassin Congo au présent et par le passé, d’un point de vue linguistique, anthropologique et archéologique (BANTURIVERS) - (2019-2023).


https://banturivers.eu

L’expansion bantu, un thème de recherches concernant l’histoire précoloniale de l’Afrique centrale, réunit des scientifiques de différentes disciplines. Beaucoup d’études se concentrent sur les expansions initiales des sous-groupes bantu, qui selon certains auteurs seraient des agriculteurs toujours à la recherche de nouvelles terres tout en évitant la forêt équatoriale. On retrouve aussi cette thématique dans les recherches récentes sur le « Savannah Corridor ».  Nous voulons étudier le carrefour de différentes expansions bantu au cœur de la forêt d’Afrique centrale, notamment la partie orientale du Bassin Congo (le fleuve Congo avec ses affluents en aval et en amont de Kisangani jusqu’à Kindu et Bumba). La région compte de multiples groupes linguistiques de souche bantu et autres, des identités ethniques complexes ainsi que des personnes pratiquant des stratégies de subsistance complémentaires. En considérant que l’agriculture est compliquée en forêt, nous voulons examiner le rôle des rivières en tant que sentiers en forêt ainsi que sources abondantes de protéines animales (poisson) dans le peuplement de la région par lesdites communautés linguistiques.
Le projet est multidisciplinaire et appliquera une approche intégrant la linguistique, l’anthropologie et l’archéologie afin d’étudier les communautés riveraines actuelles et historiques du bassin Congo. La linguistique historique comparative offrira un aperçu des relations historiques entre les communautés linguistiques par la classification des langues et l’étude de contact entre les langues. Elle permettra aussi d’étudier du vocabulaire spécialisé afin de tracer l’histoire des techniques, instruments et connaissances des riverains. Les recherches anthropologiques incluent plusieurs mois de terrain concernant l’ethnoécologie, les réseaux de commerce et/ou d’échange, les aspect socio-culturels de la vie riveraine, et l’ethnohistoire.  Les archéologues feront des fouilles dans la région pour obtenir le cadre chrono-culturelle.


At a Crossroads of Bantu Expansions: Present and Past Riverside Communities in the Congo Basin, from an Integrated Linguistic, Anthropological and Archaeological Perspective (BANTURIVERS) (2019-2023)
The “Bantu Expansion”, a research theme within the precolonial history of Central Africa, unites scholars of different disciplines. Much research is focused on the initial expansions of Bantu subgroups, which are explained as farmers ever looking for new lands and therefore avoiding the rainforest, also in the recent research on the “Savannah Corridor”. We want to study a crossroads of different Bantu expansions in the very heart of the Central-African rainforest, namely the eastern part of the Congo Basin (the Congo River and its tributaries up- and downstream of Kisangani until Bumba and Kindu). The region hosts multiple language groups from Bantu and other origin, complex ethnic identities and people practicing complementary subsistence strategies. Considering that farming is complicated in a rainforest environment, we will investigate the role of rivers in the settlement of these speech communities into the area, both as ways into the forest and as abundant source of animal protein (fish).
The project is multidisciplinary and will apply an integrated linguistic, anthropological and archaeological approach to study both present and past riverside communities in the Congo Basin. Historical comparative linguistics will offer insights into the historical relations between speech communities through language classification and the study of language contact, and will study specialized vocabulary to trace the history of river-related techniques, tools and knowledge. Anthropological research involves extensive fieldwork concerning ethnoecology, trade and/or exchange networks, sociocultural aspects of life at the riverside, and ethnohistory. Archaeologists will conduct surveys in the region of focus to provide a chrono-cultural framework.