Serge COGELS

Profile picture for user Serge Cogels
Coordinateur et chargé de recherche du projet Arc-ULB (2016-2021)

Université Libre de Bruxelles
Centre d'Anthropologie Culturelle (CAC)
Institut de Sociologie - CP 124
Avenue Jeanne 44
B- 1050 BRUXELLES
12ème étage - Bureau 131

profile_email
0032 02 650 44 55
Bio

 

sergeterrain


Corollairement, il s’intéresse au concept de « bien-être » et de « qualité de vie » , tels qu’ils sont perçu par les populations ressortant globalement « du Sud » : que recouvre ces notions, en particulier dans l’esprit des « ayant-droit » en matière de ressources ? Comment mesurer le bien-être ? À quels indicateurs s’intéresser, de manière poser un diagnostic social sur les conditions d’existence qui fasse sens, aux yeux des locaux également ?
En matière d’enseignement, ses intérêts portent sur les questions de méthodologie de l’anthropologie du développement. Quel est l’apport attendu de notre discipline en matière d’étude du changement social ? En quoi le phénomène de développement illustre-t-il la dialectique entre tradition et modernité.

CV

 

 

Domaines d'intérêt

Questions de méthodologie de l’anthropologie du développement

Anthropologie économique

Impacts économiques et sociaux

Afrique Centrale et de l’Ouest

Secteur forestier, minier et écotourisme

Politiques développementales

Présentation des enseignements

École des Sciences Humaines et Sociales, U-Mons
 
« Méthodologie de l’Anthropologie », 30 h. Bac 2
« Questions d’Anthropologie », 30h, Bac 3
« Anthropologie Économique », 30h, Bac 3
« Anthropologie de la Nature », 30h, Bac 3
« Socio-Anthropologie et transformations écologiques », 30h, Master

Présentation des recherches

DEVINC : Gestion locale des rentes développementales en Afrique Centrale et en Afrique de l’Ouest: une approche combinant anthropologie économique et économie sociale
Arc 2016-2021

Véronique JOIRIS, Centre d'Anthropologie Culturelle (CAC)
Marek HUDON, Centre Emile Bernheim (CEB)
Anya DIEKMANN, Laboratoire Interdisciplinaire Tourisme, Territoires et Sociétés (LIToTeS)
Coordinateur : Serge COGELS (CAC)

Cette recherche ARC se concentre sur les rentes développementales (Development Incomes ou DI), soit sur les montants financiers tirés de l’exploitation des ressources naturelles et alloués aux communautés riveraines à des fins de développement durable. L’objectif principal est d’évaluer les impacts économiques et sociaux de projets de type « DI » financés par des compagnies privées du secteur forestier, minier et de l’écotourisme opérant en Afrique Centrale et de l’Ouest.
Tout d’abord, les chercheurs entendent mieux cerner les stratégies des acteurs locaux en matière de DI, en investiguant auprès des ménages (étude des budgets) ou des comités de gestion des DI. Ensuite, avec l’aide des acteurs locaux et en utilisant les apports de l’anthropologie économique et de l’économie sociale, ils vont s’attacher à construire des indicateurs de développement et de bien-être qui soient mieux ajustés aux représentations qu’en ont ces mêmes acteurs locaux.
Enfin, en faisant remonter les résultats au niveau des promoteurs des rentes développementales, le programme entend créer une interaction dynamique entre bénéficiaires et décideurs, avec pour ambition que les politiques développementales s’adaptent, afin de mieux répondre aux réalités vécues sur le terrain.

 

PosterSerge

 

D.I.WELL : Developmental Incomes and Wellbeing

Véronique D. Joiris et moi-même avons déposé (juin 2015) une proposition de recherche dans le cadre d’une bourse de type ‘Advanced’ lancé par l’European Research Council, qui n'a pas été retenue. Cette recherche porte sur les montants financiers qui, sous différentes formes et via différents canaux, sont reversés aux populations locales (en contrepartie à une ponction sur les ressources et/ou la terre) à des fins de développement local et soutenable. Son ambition est double. D’une part, elle vise à faire le point et à mieux cerner les différents types d’initiatives ayant cours en la matière, ainsi que les pratiques des consultants et chercheurs en matière d’évaluation (de) et de recherche (sur) les projets mettant en jeu ce type de montants financiers. Cet objectif sera atteint grâce à l’appui de spécialistes en la matière (experts contractés ponctuellement) et sur base de résultats empiriques collectés auprès des différents acteurs de la filière (y compris les opérateurs privés) par des post-doctorants sur une dizaine de sites de recherche situés en Afrique, Inde et Amérique latine. D’autre part, notre recherche vise à faire remonter les résultats à l’échelon des décideurs (policy makers) afin que les initiatives du type ‘developmental incomes’ soient mieux conçues, mieux encadrées, mieux évaluées :  cette ‘plus-value’ se matérialisera notamment par un affinage des critères utilisés habituellement pour mesurer le bien-être et, corollairement, par une approche des représentations locales de concepts tels ceux de développement, durabilité, qualité de vie, puisque l’idée est que ceux-ci reflètent également les valeurs locales (et pas uniquement les critères occidentaux en général, ni ceux de l’économie néo libérale, en particulier). Ces recommandations seront formulées dans un guide, rédigé à l’usage de tous les acteurs de la filière.

 

Travaux sélectionnés


Academia :
https://independent.academia.edu/SergeCOGELS

ReserachGate :
https://www.researchgate.net/profile/Serge_Cogels/publications

Cairn :
https://www.cairn.info/publications-de-Cogels-%20Serge--80174.htm