Projets de recherche en cours

Projet EMKP. Endangered material knowledge programme : grant agreement.

Titre : From Seeds to Rags: Textile Production in Dendi and Borgou (North Benin).

Direction : Olivier Gosselain en collaboration avec Lucie Smolderen et Florian Vallée.

Commanditaire : British Museum

 

Projet ERC : Au carrefour d’expansions bantu : les communautés riverains du bassin Congo au présent et au passé, d’un point de vue linguistique, anthropologique et archéologique (BANTURIVERS) - (2019-2023).

L’expansion bantu, un thème de recherches concernant l’histoire précoloniale de l’Afrique centrale, réunit des scientifiques de différentes disciplines. Beaucoup d’études se concentrent sur les expansions initiales des sous-groupes bantu, qui selon certains auteurs seraient des agriculteurs toujours à la recherche de nouvelles terres tout en évitant la forêt équatoriale. On retrouve aussi cette thématique dans les recherches récentes sur le « Savannah Corridor ». Nous voulons étudier le carrefour de différentes expansions bantu au cœur de la forêt d’Afrique centrale, notamment la partie orientale du Bassin Congo (le fleuve Congo avec ses affluents en aval et en amont de Kisangani jusqu’à Kindu et Bumba). La région compte de multiples groupes linguistiques de souche bantu et autres, des identités ethniques complexes ainsi que des personnes pratiquant des stratégies de subsistance complémentaires. En considérant que l’agriculture est compliquée en forêt, nous voulons examiner le rôle des rivières en tant que sentiers en forêt ainsi que sources abondantes de protéines animales (poisson) dans le peuplement de la région par lesdites communautés linguistiques.

Le projet est multidisciplinaire et appliquera une approche intégrant la linguistique, l’anthropologie et l’archéologie afin d’étudier les communautés riveraines actuelles et historiques du bassin Congo. La linguistique historique comparative offrira un aperçu des relations historiques entre les communautés linguistiques par la classification des langues et l’étude de contact entre les langues. Elle permettra aussi d’étudier du vocabulaire spécialisé afin de tracer l’histoire des techniques, instruments et connaissances des riverains. Les recherches anthropologiques incluent plusieurs mois de terrain concernant l’ethnoécologie, les réseaux de commerce et/ou d’échange, les aspect socio-culturels de la vie riveraine, et l’ethnohistoire. Les archéologues feront des fouilles dans la région pour obtenir le cadre chrono-culturelle.

Direction : Véronique Joiris - Birgit Ricquier, Centre d’Anthropologie Culturelle/ULB.

Commanditaire : Projet ERC.

 

DevInc – 2016- 2021, Locals dealing with Developmental Incomes. An updated approach combining Anthropology of Economics and Social Economy (West & Central Africa).

Through an innovative interdisciplinary approach of anthropology of economics and social economy, this research proposal on Development Incomes (DI) focuses on financial amounts drawn from the exploitation of natural resources and allocated to riverine communities. The major objective is to assess social and economic impacts generated by DI projects which are financed by private companies in West and Central Africa, in the sectors of mining exploration, ecotourism and forestry. Firstly, the research aims at knowing better about local strategies vis-à-vis DI, either at the level of household budgets or at that of DI management committees, a topic poorly understood so far. Secondly, it will tackle locally sound criteria/indicators of development and well-being, using participatory methodologies. Apprehending development policy making through such a dynamic interplay with the communities will contribute to adapt policy practice.

Direction : Véronique Joiris, Centre d’Anthropologie Culturelle/ULB, Marek Hudon Centre Emile Bernheim/ULB, Anya Kiekmann, Laboratoire Interdisciplinaire Tourisme, Territoires et Sociétés/ULB.

Commanditaire : Projet ARC/ULB.

 

EACOM2015-2019, « Egyptian and African Copper Metallurgy ». « La métallurgie du cuivre en Egypte et en Afrique dans les collections fédérales : contextualisation, conservation et valeur patrimoniale ».

EACOM est un projet de recherche multidisciplinaire de quatre ans sur les processus de la métallurgie du cuivre précoces et traditionnelles en Egypte et en Afrique sub -saharienne.

Commanditaire : Belspo (Service public de programmation de la Politique scientifique fédérale).

Direction : Prof. Pierre de Maret (CAC-ULB), Luc Delvaux – Musées Royaux d’Art et d’Histoire (MRAH).

http://eacom.be/wp/