A propos

 

Nos thématiques :

 

Anthropologie religieuse, anthropologie de l’environnement et anthropologie historique

Technologie culturelle et étude des cultures matérielles

Apprentissage, transmission, contacts religieux

Impact social des politiques environnementales et santé publique

Consultance en sciences sociales

 

Le Centre d’Anthropologie Culturelle (CAC) de l’ULB est spécialisé dans les domaines de l’anthropologie religieuse, de l’anthropologie de l’environnement, de l’anthropologie historique , de la technologie culturelle et de l’étude des cultures matérielles. Ses terrains d’enquête sont localisés principalement en Afrique, en Asie et en Amérique du sud, tant dans le monde rural qu’en milieu urbain.

La recherche fondamentale menée au sein du CAC explore des thématiques telles que l’apprentissage et la transmission (techniques, arts, traditions orales), les contacts religieux (islamisation en Afrique de l’Ouest, christianisation en Papouasie-Nouvelle-Guinée, diffusion des rituels en Afrique centrale) ainsi que l’impact social des politiques environnementales et la santé publique ( gestion des déchets, changements climatiques, réformes institutionnelles et aménagement du territoire ; prévention VIH et tuberculose, hygiène, bien-être).

Quatre projets de recherche sont en cours – pour des périodes allant de 2011 à 2019 – sur financements BELSPO et Union Européenne. Ses principaux partenaires sont actuellement le Musée royal de l’Afrique centrale, la VUB, KuLeuven, UGent, l’Université d’Abomey-Calavi (Bénin) et l’Université de East-Anglia (Norwich, UK). Notre laboratoire favorise les projets de recherche ancrés dans l’ethnographie et le temps long. Il s’efforce aussi de créer un environnement de travail fondé sur la diversité, l’émulation, l’échange et le plaisir, dans la lignée de la « Slow Science » et la « désexcellence ».

Le CAC est également un vivier de consultants en sciences sociales. Ses membres sont régulièrement sollicités par des bailleurs de fonds, des institutions muséales et des bureaux d’étude en matière de santé publique, d’environnement et de patrimoine culturel. Fondé au début des années 1960 par le Prof. Luc de Heusch, l’un des fers de lance du structuralisme et spécialiste du monde bantou, le CAC fût ensuite dirigé par le Prof. Pierre de Maret, de 1994 à 2015. Trois enseignants-chercheurs et quinze doctorants – dont plusieurs bénéficient de financements FNRS, ULB-Coopération et AESOP-ULB – constituent à présent le noyau de ce centre. Des collaborateurs scientifiques complètent l’équipe, qui sont professeurs à l’Université de Mons, à la Haute Ecole Paul Henri Spaak, à la Haute Ecole Libre de Bruxelles « Ilya Prigogine », et l’Ecole d'infirmier(ère) IESCA en Belgique, ainsi qu'experts seniors chevronnés.

 

Religious Anthropology, Environmental Anthropology and Historical Anthropology

Cultural Technology and Material Culture Study

Learning, transmission, religious contacts

Social impact of environmental policies and public health

Social Science Consultancy

The Centre for Cultural Anthropology (CAC) of the ULB is specialised in the fields of religious anthropology, environmental anthropology, historical anthropology, cultural technology, and the study of material cultures. Its fieldworks are mainly situated in Africa, Asia and South America, both in rural and urban settings. Fundamental research conducted in the CAC explores themes such as learning processes (techniques, arts, oral traditions), religious contacts (islamisation in West Africa, christianisation in Papua New Guinea, diffusion of rituals in Central Africa), as well as the social impact of environmental policies and public health (waste management, climate change, institutional reforms and land planning; HIV and tuberculosis prevention, hygiene, well-being).

Four research projects are on-going – for periods from 2011 to 2019 – based on BELSPO and European Union funding. Its main partners are currently the Royal Museum of Central Africa, the VUB, the KULeuven, UGent, the University of Abomey-Calavi (Benin), and the University of East Anglia (Norwich, UK). Our laboratory favours ethnographically-grounded and long-term research projects. It also seeks to create a working environment founded on diversity, emulation, sharing and pleasure, following the « Slow Science »  and « désexcellence » movements.

The CAC is also a pool of consultants in social sciences. Its members are regularly consulted by donors, museum institutions, and contractors, on topics such as public health, environment, and cultural heritage.  Established at the beginning of the 1960s by Prof. Luc de Heusch, one of the pioneers of structuralism and a specialist of the bantu world, the CAC was then directed by Prof. Pierre de Maret from 1994 to 2015. Three professors-researchers and fifteen PhD students – among which several benefit from grants from the FNRS, ULB-Coopération, and AESOP-ULB- constitute nowadays the core of the centre. Scientific collaborators - who are Professors at the Université de Mons, at the Haute Ecole Paul Henri Spaak, at Haute Ecole Libre de Bruxelles - Ilya Prigogine, at Ecole d'infirmier(ère) IESCA in Belgium, supplement the team together with senior experts.